Gastronomie

La région nantaise compte de nombreuses spécialités culinaires issues de son terroir et de son histoire. C’est aussi le berceau de plusieurs grandes marques aujourd’hui mondialement connues comme BN ou encore la fameuse marque LU, née de la saga familiale Lefèvre Utile et dont le Petit Beurre ou la Paille d’or sont fabriqués aujourd’hui dans l’usine de la Haye Fouassière près de Nantes.

Le Berlingot Nantais est sans doute la plus populaire des friandises locales, avec la Rigolette dont la boutique originelle rue de la Marne est facilement reconnaissable à sa très belle façade faite de mosaïque. Le sucre et le Rhum venus des Antilles ont permis également la création de desserts au parfum d’exotisme tel le moelleux gâteau nantais. La région est également le 1er producteur de mâche. Le curé nantais enfin est un…fromage local.

Les ressources naturelles du littoral fournissent des crustacés et poissons très appréciés et parfois accompagnés de la célèbre sauce au beurre blanc, mise au point par la cuisinière du château de Goulaine au début du XXème siècle ; ils peuvent aussi être relevés de sel du Guérande. Les Niniches de la Baule et du Pouliguen raviront les amateurs de sucré, tout comme les galettes Saint Michel (de Saint-Michel-Chef-Chef) ou les caramels au beurre salé.

Le vignoble enfin fournit le Muscadet. Ce vin blanc sec se marie parfaitement aux fruits de mer ou au biscuit le Petit Mouzillon.
Nantes est également connu et reconnu pour ses cultures maraîchères avec notamment la production de légumes primeurs.La grande tradition maraîchère nantaise remonteriat à plus de 500 ans. Les premières cultures ont vu le jour au début du XVIIè siècle alors qu’ au XVIIIè siècle des jardiniers étaient installés près de la cathédrale de Nantes.

Aujourd’hui le maraîchage se concentre autour de la production de :

La mâche, la région nantaise assure 85 % de la production française et 50 % du marché européen. Sa production est apparue dans la région nantaise vers 1960-70 et s’est considérablement intensifiée en 1985-86 avec l’arrivée de la « 4e gamme » (mâche en sachet prête à consommer).

Le poireau, la culture est très importante et dure pratiquement toute l’année depuis le poireau primeur jusqu’au poireau d’hiver tardif.

Le radis, demi long cultivé de février à mai et principalement vendu en France,

Les cultures hors-sol : Concombres et tomates sont cultivés sous des serres en verre qui permettent de pratiquer une protection biologique intégrée.

Par contre, la carotte primeur dont la culture a été inventée à Nantes en 1840, a pratiquement disparue de la région nantaise. Elle fut la principale culture des années 70-80 mais depuis a été concurrencée par la carotte de la région landaise.


Quelques bonnes adresses :

Les Rigolettes nantaises
Vente de diverses confiseries : berlingots, chocolats, caramels….
18 Rue de Verdun – 44000 Nantes
02 40 47 58 31
www.rigolettes-nantaises.fr


La Trinitaine
Vente de produits locaux comme le Nantillais, le Petit Mouzillon de Vallet, les berlingots ou encore les spécialités fruitées de le Fraiseraie.
4 Place Saint-Pierre – 44000 Nantes
02 40 20 33 36
www.latrinitaine.com


La Friande
Spécialiste en produits régionaux et articles cadeaux Nantais
12 Rue Paul Bellamy – 44000 Nantes
02 40 20 14 68
www.lafriande.fr


L’Entrecôte
La formule à plat unique, une tranche de faux filet parée de 170 grammes accompagnée de frites maison à volonté et de sa fameuse sauce, est restée inchangée depuis sa création en 1959 ! Délicieux !
2 rue Couëdic – 44000 Nantes
02 40 48 62 83
www.entrecote.fr


La Gavotte
La crêperie ! A l’intérieur l’ambiance se veut assurément bretonne. Musique celtique et galettes à foison !
25 Rue Voltaire – 44000 Nantes
02 40 69 15 52
www.creperie-lagavotte.com


La Cigale
Brasserie de tradition, son décor art nouveau, sa convivialité et son service impeccable vous feront passer un moment exquis face à l’opéra Graslin.
4 Place Graslin – 44000 Nantes
02 51 84 94 94
www.lacigale.com


La recette du Gâteau Nantais

Les ingrédients
Si vous faites le gâteau pour des enfants, vous pourrez remplacer le rhum par du citron ou de la fleur d’oranger. Pour huit parts, il vous faudra :
• 200 g de sucre
• 150 g de beurre
• 60 g de farine
• 190 g de poudre d’amande
• 3 oeufs
• 50 g de rhum (2/3 brun, 1/3 blanc)

La préparation
Etonnant mais vrai, le gâteau nantais sera meilleur
préparé la veille pour le lendemain ! Recouvrez-le
d’un film alimentaire après sa fabrication et éloignez les gourmands trop pressés.
1 – Mélanger le beurre et le sucre
2 – Le beurre blanchi, ajouter la farine et la poudre
d’amandes
3 – Une fois le mélange bien homogène, verser les
oeufs un par un
4 – Ajouter le rhum
5 – Verser dans un moule de 26 cm beurré et fariné et cuire 30 minutes à 185°
6 – Attendre 30 minutes et recouvrir d’un glaçage,
mélange tiédi de sucre glace et de rhum.